""
Billetterie
Quatuor Enhco
Scène du Parc - à partir de 21h
dimanche 24 juillet 2016
< retour

Le Quatuor Enhco est une rencontre explosive entre jazz, musique classique et folklore Bulgare portée par une formation unique en son genre.
Sur scène, tout est énergie et improvisation. Vassilena Serafimova (marimba et percussions), Adrien Sanchez (saxophone tenor), Thomas Enhco (piano) et David Enhco (trompette) créent une musique de chambre sans frontières, dense en émotions, entre grâce, audace et virtuosité.

David Enhco est né le 12 septembre 1986. Trompettiste et compositeur, il commence le piano à l’âge de 3 ans et la trompette à 5 ans. Il s’inscrit ainsi, dès son plus jeune âge dans la lignée des musiciens, compositeurs, poètes, comédiens, peintres ou chefs d’orchestre que compte la famille Casadesus depuis cinq générations.
Il étudie la musique classique au Conservatoire avec Pascal Clarhaut et le jazz au Centre des Musiques Didier Lockwood, et donne ses premiers concerts à 8 ans avec un groupe d’enfants.
Dès l’âge de 16 ans, David Enhco est invité à jouer dans des formations allant du duo au big band en France et à travers le monde (Etats-Unis, Japon, Chine, Maroc, Cambodge, Philippines, Allemagne, Italie, Suisse, Luxembourg, Algérie, Belgique, Roumanie, Espagne, Portugal, Burkina-Faso, Syrie, Jordanie, Liban, Israël).

En 2011, il créé avec Marie-Claude Pietragalla le spectacle Les Diables Verts, mêlant jazz, électro, hip hop, danse et poésie autour du texte La nuit des jeunes gens de Louis Aragon. La même année il crée aux côtés de Didier Lockwood, Caroline Casadesus et Thomas Enhcole spectacle Le Jazz et la Diva Opus II, mis en scène par Alain Sachs (plus de 200 représentations et de 100 000 spectateurs).
Pendant l’hiver 2011, le Trio Casadesus-Enhco (Caroline Casadesus, Thomas Enhco et David Enhco) fait une tournée d’un mois à l’étranger proposant un répertoire à la croisée de la musique classique et du jazz. En Syrie, David Enhco rencontre la chanteuse Lena Chamamyan, qu’il retrouvera quelques mois plus tard pour une tournée au Moyen-Orient. Il se produit aussi avec Didier Lockwood de 2010 à 2012 en trio acoustique et dans son quintet Jazz Angels, qui rassemble des musiciens de la nouvelle génération.

David Enhco est aussi le porteur de projets artistiques résolument originaux. En juin 2012 avec The Amazing Keystone Big Band, sur une commande du festival Jazz à Vienne et avec Bastien Ballaz, Jon Boutellier et Fréderic Nardin, il crée une adaptation jazz de Pierre et le Loup. Ce sont alors 6000 enfants qui découvrent l’improvisation, les instruments et les différents styles du jazz à travers l’œuvre de Prokofiev.
Enthousiasmés par le projet, Le Chant du Monde et Harmonia Mundi produisent le disque et le livre-disque de ce spectacle avec Denis Podalydès dans le rôle du récitant. Le disque sort en octobre 2013 chez Chant du Monde, est Choc JazzMagazine, Choc Classica, Choix Le Monde, Choix Libération, et remporte le prix du meilleur disque de l’année auprès de L’Académie du Jazz. Suivent plus de 130 concerts dans toute la France entre 2013 et 2015. En mars 2015, David Enhco donne une série de 10 représentations de « Pierre et le Loup... et le Jazz ! » à Paris au Théâtre des Champs-Élysées.

L’année 2012 est ponctuée par une tournée en duo avec Thomas Enhco à l’occasion du Festival de Radio France à Montpellier. Il enregistre aussi la musique du film « 5H-5 » pour Sarah Moon. En août, il participe à la création d’un septet avec la chanteuse prodige Cécile McLorin Salvant et l’accompagne pour une série de concerts à l’Opéra de Lyon et à Paris. C’est en compagnie de son quartet qu’il se produit dans divers festivals, en direct sur Radio France et qu’il remporte le Premier Prix du Concours de jazz de Montauban.

En février 2013, David Enhco sort son premier album en quartet, La Horde, chez Cristal Records. Il s’est entouré de trois musiciens exceptionnels, Roberto Negro (piano), Florent Nisse (contrebasse) et Gautier Garrigue (batterie). Ensemble, ils offrent une musique recherchée, exigeante et profonde qui dégage une formidable énergie. Dès sa sortie, le disque est nommé « Révélation Jazzman », « Must TSF » et est plébiscité par la critique.
Depuis 2013, il se produit en France et à l’étranger avec le David Enhco Quartet, son duo Enhco Brothers, le Trio Casadesus-Enhco et The Amazing Keystone Big Band.
À la demande du Goethe Institut et à l’occasion des 50 ans du Traité de l’Élysée, il a participé à la création de deux projets franco-allemands. Un quartet, rencontre des frères Enhco et Wasserfuhr, et un hommage à Camus, qui offre une mise en scène originale, mêlant le théâtre à la musique et à la vidéo.
Son deuxième album en quartet, Layers, sort le 22 septembre 2014 sur le label Nome / L’Autre Distribution. L’album est Choc JazzMagazine, Must TSF, Qobuzissime.

2015 est une année très intense. En février, après le succès de « Pierre et le Loup... et le Jazz ! », David Enhco co-écrit et enregistre « Le Carnaval Jazz des Animaux / The Amazing Keystone Big Band », qui sort sur le label NOME et chez Hachette-Livre le 14 octobre 2015.
La première de ce nouveau projet a lieu le 26 juin 2015 dans le Théâtre Antique de Jazz à Vienne devant 6000 enfants déguisés pour l’occasion.
Deux jours plus tôt, un autre projet totalement inédit est créé devant plus de 2500 personnes : Djangovision – un hommage à Django Reinhardt. Pour l’occasion quatre musiciens exceptionnels sont invités à célébrer Django Reinhardt : le saxophoniste américain James Carter, le guitariste Stochelo Rosenberg et l’accordéoniste Marian Badoï.
Le même mois, David Enhco est invité pour la première fois à jouer avec le guitariste vietnamien Nguyên Lê.
En mai il se produit notamment dans le cadre du prestigieux Festival de l’Epau avec Michel Portal qui sera, en novembre, l’invité du David Enhco Quartet pour une série de concerts à l’Opéra de Lyon.

Distribution
Thomas EnhcoPiano
David EnhcoTrompette
Adrien SanchezSaxophone ténor
Vassilena SerafimovaMarimba